Imprimez cette pageImprimer

Incinération à l'UVE

Le complexe de valorisation des déchets ménagers situé dans la zone industrielle de la commune de La Veuve, a été mis en service le 2 janvier 2006. Les déchets étaient auparavant enfouis dans des centres de stockage.

Le site fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et toute l'année, sauf lors des deux périodes des arrêts techniques de printemps et d'automne.

Grâce à l'Unité de Valorisation Energétique, la poubelle ordinaire se transforme en électricité et en produits recyclés. On refait même des routes avec les résidus solides des déchets.


La valorisation des déchets

Les déchets non recyclables collectés par les collectivités adhérentes du Syvalom arrivent sur l'Unité de Valorisation Energétique soit par semi-remorques s'ils sont issus des centres de transfert, soit par bennes de collecte pour les collectivités proches de l'installation.

Le grappin va prendre les déchets dans la fosse pour les verser dans la trémie d'alimentation du four



Une fois déchargés, les déchets vont être incinérés à 1 100 °C.

On n'utilise du fuel que pour démarrer et arrêter l'installation.

Les déchets sont les seuls combustibles.

 

 

Turbine permet de transformer la chaleur en énergie L'alternateur permet de transformer l'énergie produite en électricité.


La chaleur présente dans le foyer transformée en vapeur alimente une turbine, qui, couplée avec un alternateur, va produire de l'électricité.

 

 

 

 Tri des métaux issus des résidus solides d'incinération

Les résidus solides d'incinération extraits du four (comparables au cendres du four) sont déferraillés.
Les métaux repartent dans la filière de sidérurgie.

Les mâchefers sont utilisés en sous couche routière évitant ainsi, le recours systématique aux matériaux issus de l'extraction minière.
Dans le cadre du contrôle de la qualité des mâchefers, une analyse par mois est réalisée tout au long de l’année.

 

 

98 040 t d'ordures ménagères = 51 018 MWh en production éléctrique, 19491 t de mâchefers soit 8,5 km de route, 2562 t d'acier soit 3 672 voitures et 291 t d'aluminium soit 85262 vélos

Lors de l'arrêt technique annuel de contrôle des installations, les Ordures Ménagères résiduelles continuent d'alimenter la fosse.
On ne peut pas demander à nos collectivités membres de stopper la collecte des déchets pendant 15 jours !

balles d'ordures ménagères résiduelles sur 3 niveaux




On va donc mettre en balle les déchets en attendant de pouvoir les incinérer.
Une balle d'ordures ménagères équivaut à 800 kg de déchets compressés. 
Privés d'oxygène, les déchets n'évoluent pas chimiquement et leur confinement évite les nuisances olfactives.
 

 

 

Visitez virtuellement l'Unité de Valorisation Energétique

La protection de l'environnement

Dès la conception du complexe de valorisation, le Syvalom a recherché à avoir l'impact le plus faible sur son environnement.


Une qualité des rejets améliorée

Tableau comparant les performances de traItement des rejets atmosphériques avec les normes européennes

 

 

 

 

 Un tiers de l'investissement sur l'Unité de Valorisation Energétique a été donc consacré au traitement des polluants.
Les rejets sont même 40 % inférieurs aux dernières normes européennes.

 


 


En 2015, 4 200 
 tonnes de REFIOM (Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération d'Ordures Ménagères) sortis de l’unité de valorisation énergétique ont été dirigés vers un centre de stockage de classe 1 réservé aux résidus spéciaux à Limay en Ile-de-France. Ce sont les seuls déchets du site qui repartent à l'enfouissement. Le reste est valorisé.
Les REFIOM (Résidus d’Epuration des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères) regroupent les poussières issues de la combustion, et les produits de réaction de neutralisation des fumées. 

 

Une CSS

La Commission de Suivi de Site remplace la Commission Locale d'Information et de Surveillance (CLIS) depuis 2014.


Elle se réunit chaque année afin de suivre l'activité des installations et d'étudier les résultats d'analyses pratiquées sur le site.


Placée sous la présidence du Préfet, la CSS est composée de 29 membres répartis en collège :

- Collège "Administrations d'État" (2 personnes) DRÉAL, SDIS, ARS …)

- Collège "Élus des collectivités territoriales ou d'établissements publics de coopération Intercommunale concernées" (13 personnes) : SYVALOM, maires des communes proches des installations

- Collège "Riverains" (5 personnes) : associations, organisations agricoles …

- Collège "Exploitant" (2 personnes) : VEOLIA PROPRETÉ

- Collège "salariés" (2 salariés de l'exploitant AURÉADE)

- Personnes qualifiées (2 personnes) : CCI, ATMO Champagne Ardenne

 

Pour en savoir plus